Carrefour des Partenaires 2020 : Une édition gagnante !

Avec quelque 200 exposants et près d’un millier de visiteurs, le Carrefour des Partenaires fait le plein à Reims et consolide ainsi son statut d’événement de référence auprès des professionnels du marché des matériaux et de la construction.

Pas de doute, l’édition 2020 du Carrefour des Partenaires est un succès. L’événement qui s’est tenu les 22 et 23 janvier derniers fait en effet le plein d’exposants en accueillant quelque 200 fournisseurs soit 50 de plus qu’en 2019… Un grand bond en avant d’autant plus appréciable que tous clament haut et fort leur satisfaction. « Nous partageons les mêmes valeurs humaines que France Matériaux, celles de la proximité et de la convivialité. Cette base nous permet de nous retrouver autour d’une approche commerciale commune, étudiée et développée en partenariat avec le groupement », confie sur son stand Patrick Bilbault, Directeur commercial de Sysco. Et d’ajouter, « nous participons d’autant plus activement au Carrefour des Partenaires que l’événement nous permet d’avoir des contacts directs avec les adhérents que nous n’avons pas forcément l’occasion de rencontrer en dehors de la manifestation ».

85 % des adhérents présents…

Preuve que la manifestation est cette année encore un succès, la plupart des adhérents n’ont pas hésité à faire le déplacement sur Reims. « 85 % des points de vente affiliés ont répondu à l’appel », se réjouit ainsi Bernard Bilhac, Président de France Matériaux. Parmi les fidèles, l’entreprise Paul Roth & fils, adhérente depuis six ans. « Le salon nous permet de rencontrer tous les fournisseurs de France Matériaux. C’est aussi pour nous l’occasion de rencontrer nos fournisseurs d’une tout autre manière qu’à l’accoutumée et surtout de nouer de nouveaux contacts. Le côté business est bien sûr important, mais c’est surtout la convivialité qui l’emporte, d’autant qu’il est extrêmement facile de rencontrer des confrères et de partager nos expériences », confie ainsi tout sourire Paul Roth, Gérant de la société éponyme.
A noter également que le Carrefour des Partenaires accueille chaque année toujours plus de prestataires de services, le groupement souhaitant coller au plus près des besoins et attentes de ses adhérents. Aide juridique, assistance marketing, transmission d’entreprise ou encore digitalisation du point de vente, toutes les problématiques du moment sont prises en considération par France Matériaux.

Digitalisation & proximité

Afin de permettre à ses adhérents de négocier le virage de la digitalisation sans dérapage aucun, le groupement s’est ainsi depuis plusieurs années adossé à Digipro. Un outil numérique permettant aux affiliés de mener des actions indépendamment du groupe. Celui-ci se présente sous la forme d’une base de données de 5 à 6 000 références à partir de laquelle les membres du réseau choisissent fournisseurs, articles, promotions, etc. « La numérisation du commerce des matériaux est en marche et il faut en tenir compte. Nous allons ainsi faire évoluer la plateforme digitale qu’est Digipro », explique Eric Petitdemange, Directeur Général de France Matériaux, au cours d’un échange avec la presse professionnelle. Et de préciser : « Il est également envisagé de numériser le parcours client, mais de manière partielle. Ceci afin d’assurer la cohérence de notre démarche, la vocation historique du groupement étant avant tout d’offrir du commerce de proximité ».
Bref, France Matériaux met en place tout un ensemble d’outils, véritables leviers de croissance pour les adhérents. Outre les solutions digitales évoquées plus haut, les membres du réseau disposent également d’une grande flexibilité dans leur stratégie de référencement. Celle-ci se traduit par la liberté de choisir parmi les gammes proposées par Digipro, mais aussi et surtout parmi les 300 000 références de la Centrale Multi-Enseignes Matériaux (CMEM), centrale de référencement approvisionnant une quin­zaine de groupements indépendants et plus de 1 500 points de vente.

Booster le commerce de matériaux !

Pas question toutefois de s’arrêter en si bon chemin pour la Cmem… « L’objectif est d’aller plus loin et d’avoir rapidement 80 % du catalogue digitalisé. A terme, la digitalisation du référencement est d’ailleurs amenée à devenir un critère obligatoire. Parallèlement, nous souhaitons, d’ici deux ans, passer de 300 à 500 fournisseurs. Notre volonté n’est pas forcément d’offrir un maximum d’articles, mais plutôt de répondre plus précisément aux besoins des affiliés. Bref, il ne s’agit pas de proposer plus, mais mieux », argumente Patrick Schaeffer, Directeur général de la Cmem. Sur le stand Solocal – partenaire de France Matériaux sur l’univers du commerce numérique – Valérie Foray, Directrice Grands Comptes et Réseaux, remarque le fort intérêt des adhérents venus se renseigner sur les solutions digitales pour booster leur commerce. « Nous apportons nos prestations digitales en centrale et en locale avec, cette année, une nouvelle offre orientée sur le local : les contrats cadres. En y souscrivant, l’adhérent se voit proposer tout un panel de solutions digitales à des prix particulièrement attractifs, notamment un accueil personnalisé avec accès à des plateformes en direct et surtout des conseils adaptés à ses objectifs propres ».
La logistique constitue également l’une des principales forces du groupement sur laquelle les adhérents peuvent compter. A l’heure actuelle, deux plates-formes logistiques existent. Une dans l’Ain, à Bourg-en-Bresse. Une autre à Sète qui livre l’ensemble de l’arc méditerranéen. Mais là aussi, le groupement entend aller plus loin… « Un bon référencement, une bonne offre produits, des conditions d’achats, ne sont rien si nous ne proposons pas à nos adhérents des solutions logistiques facilitant les approvisionnements dans les points de vente. Il s’agit donc d’apporter de nouvelles réponses à ces besoins en gardant l’ancrage régional de nos plateformes et en mutualisant davantage la logistique entre les magasins, notamment en accentuant en 2020 ce que nous avons initié avec des approches de redistribution entre adhérents », poursuit Eric Petitdemange.
On l’aura compris, France Matériaux va de l’avant et tend à creuser l’écart avec ses concurrents. Mieux, avec un chiffre d’affaires de 840 millions d’euros en 2019, soit une progression de 5 % par rapport à 2018, le réseau se renforce ces derniers mois. Ce dernier compte en effet aujourd’hui 156 adhérents pour 244 points de vente, soit 4 nouveaux adhérents de plus en un an. La nouvelle année commence donc sous de bons auspices pour un réseau qui entend en 2020 aller chercher la croissance là où elle se trouve. « Pas sur le marché du neuf, mais plutôt sur la rénovation, avec les CEE, mais également en apportant de nouveaux outils pour dynamiser le libre service », anticipe le Directeur général du groupement. Enfin, France Matériaux se lance dans le sponsoring sportif et soutiendra dès cette saison l’équipe de hand-ball de Chambéry qui portera désormais les couleurs du réseau. « Il s’agit d’apporter de la visibilité à la marque, mais également de susciter une volonté et fierté d’appartenance au groupement », conclut Bernard Bilhac. Alors, allez France Matériaux !