Les femmes et le bricolage : Vers la fin des clichés…

Les femmes font la cuisine et les hommes s’occupent des travaux, ce temps-là est terminé. Avec les années, le monde du bricolage se féminise grâce à l’émergence de nouvelles pratiques dont font partie le Do It Yourself (DIY), les tutoriels d’aide en ligne ou, encore, l’auto-réparation de l’électroménager.

Aujourd’hui, 73 % des femmes se disent bricoleuses ! Un chiffre qui aurait été impensable il y a quelques années. Parmi elles, 20 % effectuent des travaux dit lourds comme, par exemple, la maçonnerie, les sols, la plomberie, etc. La partie restante est plus adepte du Do It Yourself, des tutoriels ou, encore, des blogs pouvant apporter une aide ou des conseils sur cette thématique. Bricoler permettrait  à la gent féminine d’exprimer sa créativité, de partager des moments avec ses proches, mais aussi, de faire des économies. Face à cette féminisation du milieu, les magasins se sont adaptés à cette nouvelle clientèle, notamment avec des produits plus ergonomiques, plus confortables à utiliser et plus légers.

Les femmes bricolent plus que les hommes ?

D’après une étude YouGov, effectuée sur 1005 personnes de plus de 18 ans, 77 % de la population française sondée, serait bricoleuse. Si l’on se penche dans le détail, les Françaises sont, comme évoqué précédemment, 73 % à bricoler en faisant de la décoration d’intérieur. Une activité qu’elles considèrent comme ludique ; parmi elles, 55 % ont peu d’expérience dans le domaine du bricolage. De leur côté, 82 % des hommes interrogés effectuent des travaux lourds, dont 22 % avec de l’expérience. Ils ont souvent comme motivation de faire des économies, un critère qui à son importance pour 59 % des personnes ayant répondu à ce sondage. Pour 14 % de la population consultée, il s’agit d’une activité qui procure du plaisir. 77 % de l’échantillon YouGov bricole pour effectuer de petits travaux à domicile.

Bricoler selon vos envies

Les motivations à, par exemple, réparer, décorer pour les femmes et les hommes divergent. Cependant, d’après cette étude, plusieurs thèmes reviennent lorsque l’on parle de bricolage. La peinture arrive en haut de la liste des activités de bricolage préférées des Français sondés. En effet, 83 % des femmes s’occupent de cette tâche durant des travaux, contre 78 % pour les hommes. Vient ensuite l’électricité qui reste encore un domaine très masculin : 61 % de ces messieurs se débrouillent seuls pour ce genre de travaux. Les femmes, elles, ne sont que 25 %. En troisième place, se trouve la décoration qui, sans grande surprise est un milieu qui réunit 77 % des bricoleuses. Les hommes ne sont pas réfractaires à cette activité, car 60 % d’entre eux y participent au sein de leur foyer. La plomberie est exercée par 23 % de femmes et 51 % d’hommes, soit environ le double. Enfin, en dernière position, se trouve l’isolation. Cette branche du bricolage n’est pas trop pratiquée par les amateurs puisque seulement 37 % des hommes et 14 % de femmes y ont déjà eu recours.

Achats et renseignements

Dans ce paragraphe, il n’y aura pas de distinction faite entre les hommes et les femmes. Pour se fournir en matériel, 79 % des Français concertés achètent leurs produits en magasin exclusivement, alors que seulement 2 % commandent uniquement en ligne. Parmi les fanatiques du commerce en ligne, 49 % sont motivés par les meilleurs prix que l’on peut y trouver, 48 % par la livraison à domicile et 47 % pour une meilleure comparaison des prix. D’un autre côté, 17 % de notre société effectue ce type d’achats. Pour se renseigner, il existe 3 méthodes. 52 % de la population a opté pour des recherches de tutoriels pour s’aider. En moyenne, 4 bricoleurs sur 10 s’informent sur des forums de discussions dédiés à ces sujets. Pour ce qui est de demander conseil en magasin, seulement 40 % y ont recours. En cas d’échecs, 6 bricoleurs sur 10 font appel à un tiers. Dans 65 % des situations, il s’agit d’un artisan, 18 % d’une société spécialisée et 16 % d’un site web. Tous ces constats, permettent de mettre en avant le fait que ce secteur est en pleine croissance. Avant, on parlait du bricolage pour les hommes, désormais, les savoir-faire dans ce domaine se transmettent aussi de mères en filles.