Deux victimes du Covid19

Ce trop célèbre coronavirus, qui fait trembler l’humanité, fait aussi de nombreuses victimes dans l’univers des manifestations et rendez-vous internationaux de tous types.

Ainsi, venons nous d’apprendre que les éditions des salons Eisenwarenmesse et Light&Building, qui devaient tenir chacun leur session biennale en cette année 2020, sont reportés.

Rendez-vous en février 2021 pour Eisenwarenmesse

Ainsi, le premier cité organisé par Koelnmesse se tiendra en février 2021. La décision a été prise en raison d’une soudaine apparition de cas sur le continent européen, ce qui a obligé les ministres de la santé de chacun des pays du vieux continent a se réunir en urgence afin de discuter de la façon de lutter contre cet ennemi invisible, qui frappe sans bien que l’on appréhende encore tous les paramètres liés à son mode de contamination. Notre très proche voisin, l’Italie, vient d’être durement touché, sachant à ce jour qu’il n’existe aucun remède lorsqu’un malade est infecté. Pire, ce virus est hautement contagieux. Il va donc sans dire que les rassemblements de masse dans des espaces fermés sont des sources de risques. Aussi, face à cette situation, la direction de l’organisation du salon Eisenwarenmesse qui devait très prochainement se tenir (du 1er au 4 mars), a décidé de le déplacer au mois de février 2021, les risques étant trop grands en raison de la typologie d’un rendez vous d’une envergure mondiale où étaient attendus pas moins de 3000 exposants, en comptant 1200 entreprises venues de divers Pays d’Asie, parmi lesquelles de nombreuses défection avaient déjà été enregistrées, faute de transports aérien. Cette décision, les équipes Koelnmesse qui ont dépensé beaucoup d’énergie pour continuer de faire de cette plateforme le rendez vous de référence de la quincaiilerie, la regrettent, mais rien n’est plus important que la santé des participants. Ce n’est donc que partie remise pour l’édition 2021, laquelle se tiendra en février, et dont les dates seront communiquées incessamment.

De nouvelles dates à venir pour Light&Building

Même punition, même motif pour une autre manifestation de grande envergure, laquelle devait se tenir à Francfort, du 8 au 13 mars. Confrontée à la même menace, la direction de Messe Francfort avait pris, quelques jours avant, la même décision. Aujourd’hui, la date du report n’est pas encore totalement fixée, mais cela ne saurait tarder. En tout cas, les organisateurs ont aussi pris la voie de la sagesse, enrichis, qui plus est, de l’expérience du salon Ambiente dédié aux biens de grande consommation, qui s’est tenu il y a deux semaines, et qui a connu une chute importante et inédite du nombre de ses visiteurs, en raison de ce virus qui à l’époque n’avait pas encore frappé aussi fort en Europe, et dont beaucoup pensaient qu’il se cantonnerait principalement en Chine. Seulement, le continent Asiatique, hors Chine, pèse lourd, sans oublier que Messe Francfort fait de l’internationalité de ses rendez-vous, un de ses chevaux essentiels de bataille. Light&Building, leader mondial du salon de l’éclairage, en est une parfaite illustration. Dans ces conditions si particulières, cet atout devient un handicap lorsque l’on s’apprête à recevoir quelque 2500 exposants et des dizaines de milliers de visiteurs dans un espace clos, aussi vaste soit-il.

Toujours est-il que si cela va sans doute provoquer quelques problèmes aux uns et aux autres, ils ne sont que roupie de sansonnet par rapport à un risque épidémiologique. Quoiqu’il en soit, c’est la voie de la sagesse qui a été choisie, à juste titre.•