Eric Samson de Fitt France : « Nous sommes d’ores et déjà opérationnels à 100 % »

S’il est une entreprise qui a dû faire face à la tempête durant ces semaines terribles où le Coronavirus s’est abattu sur le Monde et en particulier sur l’Europe, c’est bien le groupe Fitt, lequel s’est retrouvé au cœur de la tourmente de par sa situation géographique, puisque celui-ci se trouve dans la province de Vicenza, non loin de Bergame, là où le covid19 a été le plus meurtrier. Et pourtant l’entreprise a rouvert ses portes le 8 avril et ses usines le 14. Nous avons donc demandé à Eric Samson, Directeur commercial Fitt France, de nous raconter comment ont été vécues ces journées de cauchemar, sachant que même si une décrue semble s’amorcer, une vigilance de tous les instants reste de mise.

Bricomag : En préambule de cet entretien, pouvez-vous nous dire quelle est la situation de Fitt tant sur le plan international que national ?
Eric Samson : Comme nous l’avons fait savoir dans un communiqué, le groupe a repris ses activités industrielles, mais également ses activités logistiques intégrant entrepôts, préparation de commandes, expédition à nos clients. Seule l’équipe de vente n’a pas repris ses fonctions, pour des raisons aisément compréhensibles liées aux restrictions de circulation, aux capacités de logement en termes de nuitées d’hôtels et aux restrictions d’accueil des magasins. Cependant, nous commençons à recevoir des demandes de leur part sur des besoins de visites. Nous avons donc acté un redémarrage partiel de son activité au 11 mai.

Bricomag : Selon les informations que vous avez communiquées, vous avez redémarré vos activités industrielles et logistiques le 14 avril. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?
Eric Samson : Nous sommes en effet repartis ce jour-là, sur une base d’environ 55 % de nos capacités d’aptitudes, puis progressivement sommes arrivés à ce jour à 80 %, pour un retour en activité pleine et entière à 100 %, le 11 mai. Bien évidemment ce retour est totalement lié aux mesures et aux règles de protection sanitaire pour l’ensemble du personnel. Tout ceci suppose donc le port d’équipements spécifiques, mais également une réorganisation, une réaffectation des tâches des uns et des autres. Ainsi dans les bureaux le travail se partage entre le home office et la présence physique avec notamment une seule personne par pièce et des horaires de déjeuners décalés. Ce sont finalement des mesures simples, mais elles montrent leur efficacité.

Bricomag : Celles-ci vous permettent cependant de fonctionner.
Eric Samson : Oui, nous en avons d’une certaine façon la preuve puisque dans le secteur du jardin, nous avons été parmi les premiers à redémarrer le 14 avril, et surtout en douceur afin de monter progressivement en puissance jusqu’au 11 mai. Cette stratégie est profitable, puisqu’en matière de flux, lesquels sont en fait des commandes, nous sommes extrêmement sollicités. Toujours est-il que les résultats sont très au-delà de ce que nous escomptions en particulier cette semaine passée, ce qui a pour conséquence de nous obliger à allonger les délais de livraison, surtout avec les ponts, mais aussi en raison d’une certaine rareté en matière de transports, dont la reprise d’activité n’est pas encore complète. Ceci est compensé par un excellent taux de service disponibilité, puisque notre mise en stock était déjà importante lorsque le Covid19 est apparu.

Bricomag : De par votre réactivité, mais aussi votre notoriété, comment et de quelle façon voyez-vous le marché repartir ?
Eric Samson : Tout est lié bien évidemment à ce qui se passera dans le domaine du déconfinement. Néanmoins, et c’est l’avantage de travailler en équipe, nous pouvons confronter les avis des uns et des autres, afin d’optimiser une direction, une stratégie. En clair, nous considérons tous que ce qui est perdu est probablement définitivement perdu, et que l’absence d’activité du 15 mars au 15 avril ne sera jamais récupérée. Sur la 2e quinzaine d’avril, nous avons réalisé 85 % de ce que fut la deuxième quinzaine d’avril 2019, ce qui constitue une très bonne surprise car nous n’étions pas partis sur ce type de résultat. Nous penchions plutôt vers un chiffre de l’ordre de 60 %.

Bricomag : D’où proviennent principalement vos commandes ?
Eric Samson : Pour l’instant la majorité d’entre elles viennent d’entrepôts, plateformes, bases, ce qui est logique puisque celles-ci se réapprovisionnent et reconstituent leurs stocks afin de pouvoir livrer leurs magasins qui sont maintenant en phase de réouverture. Ceci concerne donc les GSB, jardineries, Lisa, et un peu moins les négoces Matériaux. Les GSA restent anecdotiques eu égard à notre activité très faible dans ce circuit.

Bricomag : Ceci implique donc qu’ils ont des demandes ?
Eric Samson : En effet, et au-delà de la reconstitution des stocks, nous voyons très rapidement apparaître une deuxième, et parfois même une troisième commande. Cependant l’étape suivante, laquelle est de la plus haute importance, passe par les consommateurs. Il s’agira de savoir ce qu’ils vont venir acheter sur les points de vente. Nous devrions être fixés rapidement puisque quasiment 100 % de la distribution jardin a repris son activité. Il sera en plus très intéressant de savoir quel type de commandes magasin nous allons recevoir, sachant que celles des entrepôts croient. Cependant nous n’avons pas de certitudes absolues dans la mesure où nous ne pouvons pas encore nous déplacer dans les points de vente.

Bricomag : Vous devez quand même avoir déjà de premières indications, à ce jour, via les plateformes ?
Eric Samson : Bien sûr, nous disposons très souvent d’un large référencement sous nos marques Fitt et Techno, mais nous sommes aussi un fournisseur important en matière de MDD que ce soit en tuyaux ou en accessoires, ce qui a les incitées à regonfler massivement leurs stocks sur ces gammes de produits. Notre force dans ce domaine, c’est notre offre qualité/ prix/services. En tout cas, il y a une vraie demande sur ce créneau, avec ces commandes et recommandes. Si pour les sinistres raisons que nous connaissons, nous avons manqué le début de saison, cela ne veut surtout pas dire que nous en aurons manqué l’intégralité, si tout continue comme nous l’espérons, nous demeurons très confiants sur les 2 prochains quadrimestres malgré le terrible épisode Covid. Je tiens aussi à rappeler que cette situation favorable est aussi le résultat des investissements du groupe en matière de sécurité dans tous les domaines, ce qui nous a permis de fonctionner très vite dans des conditions optimales.

Bricomag : Quid de vos nouveautés ? Les laissez-vous en stand-by en attendant des jours meilleurs ?
Eric Samson : Il s’agit d’un sujet essentiel pour Fitt, l’innovation, c’est notre ADN. Nous ne sommes pas seuls à décider unilatéralement. La distribution est actuellement en phase de réouverture de leurs magasins. Leur priorité sera probablement ensuite de consolider leur référencement 2020 en 2021 avec quelques ajustements. Les nouveautés seront certainement discutées en juin et juillet, en fonction du contexte sanitaire, et plutôt à distance qu’en face à face pour les raisons que nous connaissons tous.

Bricomag : Dernière question concernant les salons. Si les JDC ont posé un gros problème à la profession, la quasi-annulation du Gafa où vous êtes toujours très présents constitue un autre handicap, comme on peut le penser ?
Eric Samson : Un salon est un moment précieux dans la mesure où les deux partenaires sont en terrain neutre, c’est atypique, ce qui n’arrive jamais. En temps normal, soit le client vient visiter le fournisseur, soit ce dernier se déplace à sa centrale. Pour en revenir au Gafa, ce rendez-vous est très important pour le groupe, et sa très probable annulation est une vraie frustration. Malheureusement, sachant que cette année nous n’aurons peut-être ni l’un ni l’autre, nous comptons sur notre équipe de compte-clés, laquelle s’est étoffée de deux nouveaux collaborateurs, pour présenter nos échantillons de nouveautés et discuter des perspectives de l’année 2021.