Le marché de l’animal de compagnie : Les matous tiennent le haut du pavé

Les Français aiment leurs animaux. Près d’un foyer sur deux a, en effet, la chance d’en compter au moins un parmi ses membres aujourd’hui.

Des hexagonaux prêts à beaucoup pour leurs petits compagnons : les ventes d’articles pour ces derniers ont bondi de 48 % en 10 ans, générant un chiffre d’affaires 4,7 milliards d’euros en 2017, a récemment dévoilé le groupe Xerfi, éditeur indépendant d’études économiques sectorielles. Un marché que les chats tirent par ailleurs vers le haut : la vente de produits pour félins domestiques représente, à elle seule, 43 % du total des ventes ! Pour autant, si les ventes explosent, la grande distribution et les jardineries – leaders en termes de parts de marché – perdent de la vitesse, voyant leurs ventes stagner. La première jouit « d’une offre centrée sur l’entrée de gamme », là où les secondes ont un « plus faible positionnement sur le segment porteur des articles pour chats », a relaté l’enquête. Des faits qui profitent à Internet : les acteurs du e-commerce devraient ravir, principalement aux GSA, 5 points, afin de détenir 13 % de parts de marché à l’horizon 2020, selon les prévisions formulées par les experts.