ManoMano : Le e-commerce à la conquête de l’Europe

Le leader du jardinage et du bricolage, ManoMano, a ouvert un second hub en Espagne. Il s’agit du premier à l’international. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de sa conquête européenne.

ManoMano est spécialisé dans les domaines du jardinage et du bricolage. Créé en 2013, il se classe comme leader dans son univers avec un réseau de 1 800 marchands, 3 millions de références et 370 salariés. L’entreprise est également placée sur 6 marchés : la France, la Belgique, l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne et le Royaume Unis. Avec son ambition de conquérir l’Europe et de devenir le numéro un du e-commerce, la société a développé un second dépôt situé, cette fois-ci, en Espagne.

Moins de contraintes, plus de services

Pour devenir premier sur un marché, il faut satisfaire aussi bien les professionnels que les particuliers, et ça ManoMano l’a bien compris. Avec Mano Fulfillment, la scale-up s’occupe du stockage, de la préparation et de l’expédition des commandes. Elle a également mis en place un service d’après vente afin de décharger un maximum les artisans et professionnels du bâtiment avec lesquels elle travaille. A noter qu’il est possible de se faire livrer des pièces allant jusqu’à 500kg. De plus, l’ensemble des produits mis en ligne sur le site internet est labélisé Bingo.
Du côté du consommateur, ManoMano garantit une livraison express : entre 24 et 48 heures avec la possibilité de suivre le cheminement de son colis. Une équipe d’experts est également à la disposition des clients. Le taux de satisfaction des utilisateurs de Mano Fulfillment a augmenté de 35 %.

Une vision internationale

En élargissant Mano Fulfillment en Espagne, l’entreprise a pour objectif de faciliter les échanges commerciaux entre ses partenaires, sur le continent européen. Pour y arriver, de nombreux outils ont été instaurés : la traduction des catalogues, un service client, un contrôle de la qualité, etc. Autre stratégie de développement : enregistrer un volume d’affaire de 200 à 300 millions d’euros en dehors du pays d’origine. Pour ce qui est de son chiffre d’affaires, 33 % de celui-ci est réalisé en dehors de la France.