Paysalia : Un salon de fierté

Gros succès d’affluence pour cette édition de Paysalia et de Rocalia, la dernière pousse. Et ce, malgré la grève annoncée du 5 décembre. Les paysagistes sont venus en nombre, avec toutes leurs équipes, pour découvrir les nouveautés et pour parler produits. L’ambiance était au beau fixe.

Catherine Muller,
Présidente de l’Unep et du salon.

Pour ses 10 ans et sa sixième édition, Paysalia est devenu LE salon de référence de la filière du paysage. Tous les acteurs étaient présents, que ce soient les fournisseurs, les organismes professionnels, les structures de services ainsi que les visiteurs. Et pas uniquement les chefs d’entreprise, mais aussi les salariés de cette filière, venus en nombre. Ils n’ont pas hésité à se déplacer le jeudi 5 décembre, jour de grève, pour le plus grand soulagement des organisateurs et des exposants. Et leur curiosité était constante, allant de stand en stand pour découvrir les produits et les nouveautés des exposants. Sa tenue biennale lui réussit parfaitement bien ! « Fondamentalement ancré dans la réalité de nos entreprises, Paysalia offre des réponses concrètes aux préoccupations de tous les acteurs de la filière, assure Catherine Muller, Présidente de l’Unep et du salon. Cela se fait dans une ambiance conviviale et fraternelle à laquelle l’Unep tient beaucoup ». La période choisie, en décembre et tous les deux ans, laissait nombre d’observateurs sceptiques à ses débuts. Force est de constater que cette date est une réussite, les paysagistes, cible visée, étant disponibles car libérés de leurs gros chantiers. « L’ambiance de Paysalia nous rappelle celle de Jarditec, fait remarquer un fournisseur qui intervient depuis longtemps dans l’univers du jardin. Surtout, sur ce salon, nous parlons essentiellement produits et non pas prix. Cela nous change et c’est beaucoup plus enrichissant ». L’affluence était digne des grandes heures des grands salons passés, comme Jarditec. Surtout, les échanges ont été jugés par tous fructueux et pleins de promesses. L’approche des élections municipales y est peut-être pour quelque chose… Paradoxe, alors que ce salon s’adresse aux utilisateurs professionnels, la distribution moderne se fait toujours plus présente. Les acheteurs des grandes centrales viennent découvrir les tendances, mais aussi les produits. Au risque de voir Paysalia quitter quelque peu son objectif. Sur nombre de stands, les visiteurs ont pu découvrir des offres plus destinées à un point de vente qu’à l’aménagement professionnel d’un jardin ! Et de nuire au positionnement du salon ? Nous en sommes encore loin, mais attention aux glissements… D’autant que c’était sur les stands des producteurs de végétaux que cette tendance se faisait la plus pressante ! Des producteurs toujours plus nombreux, avec des stands individuels ou regroupés.

Description : https://www.bricomag-media.fr/wp-content/uploads/2020/02/20200227-picto-abo.jpg

Cet article vous intéresse ?
Pour le lire dans son intégralité, abonnez-vous à la version papier de la revue Bricomag !